La modification du contrat d’assurance complémentaire

Publié le : 15 juin 20233 mins de lecture

Le contrat de l’assurance complémentaire peut être modifié soit par l’assuré qui souhaite élargir ou diminuer les garanties, soit par l’assureur qui souhaite changer les termes du contrat initialement prévu. Les besoins peuvent évoluer en ce qui concerne la couverture santé. Mais comment modifier les termes de l’assurance complémentaire ?

L’assuré est à l’origine du changement du contrat de l’assurance complémentaire

A la signature du contrat, l’assuré peut ne pas cerner tout le contour des garanties qui lui sont proposées par exemple. On fait le choix des plusieurs formules lorsqu’on souscrit un contrat de complémentaire santé. L’assuré peut estimer qu’il n’est pas mieux remboursé au titre de certaines garanties. Au fil des années, ses besoins peuvent évoluer comme par exemple un couple qui enregistre l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille.

Le remboursement sur le matériel dentaire peut être une priorité par rapport à un contrat sur la garantie du matériel optique par exemple. Pour l’assuré, il est bon de demander la modification des garanties de l’assurance complémentaire lorsque celle-ci arrive à échéance. Mais, il est à noter que beaucoup de contrats d’assurance complémentaire ne prennent pas en compte ses souplesses de modification. Il s’agit alors de tenir compte de tous ces paramètres à la souscription.

Dans le même thème : Comment résilier son contrat d’assurance complémentaire ?

L’assureur est l’origine de la modification des termes du contrat de l’assurance complémentaire

La majorité des assureurs préfère attendre à la date d’échéance avant de proposer la révision du contrat de l’assurance complémentaire. Si tel est le cas, l’assureur avertit l’assuré par le biais d’un avenant à lui adresser avant l’échéance du contrat. Si l’assuré n’obtient pas la révision du contrat de l’assurance complémentaire, il peut dans ce cas demander la résiliation du contrat.

Une période de préavis de deux mois alors est à envisager avec l’envoie à son assureur d’une lettre recommandée. Mais en général, les conditions générales renferment toujours une clause qui prévoit les cas de la révision du contrat de l’assurance complémentaire. Le fait de la révision n’est pas alors nouveau pour les deux parties sauf si l’assuré est obligé de résilier le contrat pour un autre dans le cadre de son travail par exemple.

Mutuelle Senior : Conseils pour les Aînés
Est-il obligatoire d’avoir une mutuelle étudiante ?

Plan du site