Comment résilier son contrat d’assurance complémentaire ?

Il est important de se renseigner sur les garanties proposées par une compagnie d’assurance avant de signer son contrat d’assurance complémentaire. Cependant, il est indispensable de savoir comment résilier ce contrat pour en choisir un autre si éventuellement celui-ci ne répond pas à vos besoins.

L’assuré décide de résilier son contrat

L’assurance complémentaire est un contrat dans lequel l’assureur propose un certain nombre de garanties à l’assuré si éventuellement le risque assuré survient moyennant le paiement d’une prime. La signature de ce contrat repose sur le respect des conditions générales de deux parties c’est-à-dire l’assuré et l’assureur. Ce contrat sera mis à mal si une des parties ne respecte pas ses engagements vis-à-vis de l’autre.

Ce non respect de ces engagements aura pour conséquence inévitable la résiliation de ce contrat d’assurance complémentaire. L’assuré a le droit dans tous les cas de figure de résilier son contrat d’assurance complémentaire selon les conditions générales prévues au contrat. L’assureur peut également décider de rompre le contrat d’assurance complémentaire s’il estime qu’il est lésé au terme de ce contrat ou que par exemple l’assuré ne paie pas ses primes.

L’assurance complémentaire est un contrat de confiance entre les deux parties qui est basé sur l’honnêteté. Voila pourquoi un formulaire de questionnaire qui sert de boussole est à remplir par l’assuré qui prend acte lui aussi des garanties que lui propose l’assureur avant la mise en vigueur du contrat.

Astuces

Mais il est important de faire preuve de ruse avant de prendre la décision de résiliation. Généralement les cas de résiliation de l’assurance complémentaire sont prévus dans les conditions générales qu’il convient tout simplement de suivre. Mais il est conseillé avant la résiliation de l’ancien contrat si c’est le cas, d’être en possession de votre nouvelle attestation d’admission sans réserve délivrée par votre nouvelle compagnie.
Les contrats d’assurance complémentaire avant leurs prises en charges effectives, peuvent contenir des réserves temporaires ou durables lorsque des doutes sont émis sur l’état de santé par exemple de l’assuré. Il s’agit d’une période de carence au cours laquelle les garanties mentionnées dans le contrat ne seront pas couvertes.

La modification du contrat d’assurance complémentaire
Le tiers payant